lunettes-en-ligne

Comment calcule-t-on la dioptrie d’une lentille ?

En cas d’éventuels troubles de la vue, certains indicateurs sont nécessaires pour les ophtalmologues afin de les distinguer. La dioptrie est parmi ces indicateurs qui permettent à l’oculiste de connaître, de diagnostiquer et de prescrire le type de lentilles et de verres correcteurs qui vous convient. Pour cela, des calculs sont nécessaires afin de connaître cette mesure. Mais alors, comment procéder pour le calculer ?

La dioptrie d’une lentille : de quoi s’agit-il ?

La dioptrie est l’unité de mesure de la puissance optique d’une lentille ou encore appelée la vergence. Le pouvoir de réfraction ou de convergence d’une lentille est déterminé par la puissance du système optique du verre correcteur à converger l’image sur la rétine et à dévier les rayons lumineux. Elle est représentée symboliquement par la lettre grecque delta et peut être appliquée en cas de la myopie, de l’hypermétropie ainsi qu’à celui de l’astigmatisme. La dioptrie représente l’inverse de la distance focale image qui est la distance nécessaire pour voir un objet plus nettement. Cette mesure exprime le pouvoir de réfraction d’une lentille et sa valeur peut correspondre à une valeur positive ou négative.

Comment calculer la dioptrie ?

Étant donné que la dioptrie est l’inverse de la distance focale, sa mesure est calculée en divisant le chiffre 1 par cette dernière. Toutefois, selon le cas du patient (myopie, presbytie ou hypermétropie), la dioptrie varie suivant la formule de vergence utilisée par l’opticien. Effectivement, afin de mesurer la dioptrie de votre lentille, vous devez vous rapprocher d’un opticien qui se chargera de vous faire effectuer différents tests visuels (tests de Landolt et de Snellen). L’ophtalmologue ou l’oculiste quant à lui se chargera de diagnostiquer les résultats de vos tests afin de quantifier l’importance de vos troubles de la vue et afin de connaître la vergence de vos verres correcteurs (convergents ou divergents).

Quel type de dioptrie peut avoir une lentille ?

Selon le défaut de réfraction visuel d’un patient, on peut distinguer une dioptrie zéro, une dioptrie positive ou négative. Pour les personnes ayant une dioptrie 0, leurs yeux ne présentent aucun défaut visuel et ne nécessitent ainsi aucune correction de la vision. Suivant l’anomalie visuelle, le type de dioptrie change ainsi que celui de votre lentille. Dans le cas de la myopie, l’utilisation d’une lentille divergente s’avère nécessaire avec une dioptrie négative, tandis que la presbytie et l’hypermétropie nécessitent des lentilles convergentes avec des dioptries positives. De ce fait, plus la mesure de la dioptrie augmente plus les défauts de l’acuité visuelle est sévère.

Quitter la version mobile